Actualité  L'oeuvre vitrail  Autres créations  Références  Biographie  Atelier Association
  ARCHIVES / Réalisations 2004-2006
Réalisations 2007-2009 | Activités 2009-2018 | Réalisations 2004-2006 | Réalisations 2001-2003 | Expositions - Évènements 2005-2009 | ARCHIVES 2009-2017

Décembre 2006 : JÉRUSALEM - ÉCOLE BIBLIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE FRANÇAISE
VITRAUX POUR LA CHAPELLE SAINT-ÉTIENNE

Vient de s'achever dans la chapelle d'hiver rénovée, la pose des nouveaux vitraux. Henri Guérin  qui a dirigé lui-même la mise en place des vitraux a partagé durant deux semaines la vie du couvent Saint-Étienne et de l'École biblique.

À la suite d'un séjour à Jérusalem l'hiver 2005, à l'Ecole Biblique et Archéologique Française, pour un premier contact avec le lieu, la communauté dominicaine lui a confié l'étude d'un projet de vitraux pour la chapelle Saint-Étienne. Le projet de maquettes a été accepté au mois de février. Au mois de septembre, les six vitraux réalisés au mois de juin ont été envoyés par bateau à Jérusalem.

Six éléments étroits sont installés en avant des fenêtres dans des structures métalliques autonomes, laissant transparaître latéralement la végétation du jardin tout en tamisant la forte lumière extérieure.

Rappelons qu’en 1991, à Jérusalem, Henri Guérin avait déjà réalisé les vitraux de la chapelle des Bénédictines du Mont-des-Oliviers.

 
 
QUELQUES IMAGES DE LA POSE :
Et merci à Agnès et Fadi, Étienne, Arnaud, et Elisabeth pour les photos !
 

   

   



Décembre 2006 : ABBAYE D'EN CALCAT (Dourgne - Tarn)
VITRAIL ET GRILLE dans l'espace d'accueil


À l'occasion de la rénovation de l'espace d'accueil de l'abbaye, plusieurs fenêtres ont été pourvues de vitraux. Henri Guérin a été sollicité pour l'une d'entre elles, située dans une coursive éclairant deux circulations dont l'une en clôture.

Heureux de travailler pour cette abbaye à laquelle "il doit tant", par son maître le Père Ephrem, il s'est inspiré de la devise des bénédictins "Ora et labora" :  des verres collés sur les vitrages blancs latéraux dilatent la composition, centrée sur un losange puissant.

La grille, matérialisation de la clôture, qui s'harmonise avec celle de l'escalier, vient à son tour souligner et accompagner le vitrail.

Près de là, frère David a créé un grand vitrail bleu et Laurent Giagnorio, quatre vitraux pour la salle de réception des hôtes.


Septembre 2006 : CERGY-PONTOISE (Val d'Oise) - Église du Bienheureux Frédéric Ozanam
Lauréat du concours pour la verrière du baptistère
   
    À la demande de la communauté paroissiale et du père Renauld de Dinechin, participation au concours pour la réalisation de la verrière du baptistère de la nouvelle église de Cergy-Pontoise, dédiée au bienheureux Frédéric Ozanam. En juin dernier, Henri Guérin a été lauréat de cette consultation pour la grande et haute verrière en deux parties du baptistère et de la tribune (111x400 de h.). Elle sera réalisée, et c'est une première, en collaboration avec l'atelier Loire de Chartres, dans une technique novatrice d'émail sur verre. Technique qui permettra à la composition de s'épanouir sur toute la hauteur sans séparation de panneaux intermédiaires (que nécessite habituellement la mise en œuvre en dalle de verre). La partie haute avec la colombe du saint Esprit évoque aussi la grâce de Pentecôte, tandis que la partie basse, proche de la cuve baptismale, rappelle le baptême du Christ et son sacrifice avec ses cinq plaies glorieuses. La verrière a été posée dans le courant du mois d'octobre et la bénédiction officielle devrait avoir lieu en janvier 2007.


JUIN 2006 : RETOURNAC (Haute-Loire), Eglise Saint-Jean-Baptiste
INAUGURATION des nouveaux vitraux, Transepts et nef nord.
Les  vitraux du bas-côté nord de l'église de Retournac sont prêts à être posés : dernière tranche, quarante ans après la réalisation des vitraux du bas-côté sud en 1966 !

Une des verrières est présentée au Centre International du Vitrail de Chartres depuis mars 2006 dans le cadre de l'exposition rétrospective consacrée à l'artiste.

La reprise de la réalisation des vitraux de l'église de Retournac a été amorcée en 2003 : l’idée de confier à l’artiste deux nouveaux vitraux pour l’église de Retournac (les verrières hautes de la croisée du transept) sur le thème des dentelières, a été évoquée à la suite de la conférence sur l’artiste par Sophie Guérin Gasc et Anne de Grunne invitées, dans le cadre des Journées du Patrimoine 2003, par Bruno Ythier, conservateur du nouveau musée des Manufactures de Dentelle de Retournac.

L’église romane Saint-Jean Baptiste possède déjà quatre vitraux de l’artiste (trois de 1966 dans la nef sud et un de 1984 dans le chœur) offerts par les mêmes mécènes qui ont aujourd’hui renouvelé leur appui en collaboration avec la municipalité pour permettre à l’artiste de compléter son travail dans ce beau monument.

Le dossier administratif et artistique soumis en novembre 2004 a reçu l’accord favorable  de Stefan Manciulescu, architecte en chef des Monuments Historiques, qui a suggéré aux élus de compléter cette nouvelle tranche par les réalisations des trois fenêtres du bas-côtés nord de la nef. Ainsi, l’été 2005, la ville de Retournac a décidé de confier à l'artiste les trois derniers vitraux de l'église, ceux du bas-côté Nord, aidée par le mécénat de la Fondation Gaz de France et une subvention du Conseil Régional. Les deux verrières du transept sur le thème de la neige et de la dentelle, installées à Retournac à la Toussaint 2005, ont été présentées à Toulouse, au Capitole, lors de l’exposition hommage de la ville pour les cinquante ans d’atelier de l’artiste.




Vitrail exposé au CIV - Nef nord - 2006


MAI 2006 : ÉGLISE DE RETOURNAC (HAUTE-LOIRE) - BAS-CÔTÉS NORD
Dernière tranche : Les trois fenêtres du bas-côté nord
Au cours du premier semestre 2006, ont été réalisées les trois fenêtres du bas-côté Nord, dont une est exposée au Centre International du Vitrail de Chartres dans l'exposition "Henri Guérin - Éclats de verre et de lumière". Ces trois verrières complètent ainsi un ensemble commencé en 1966, avec les trois fenêtres du bas-côté Sud. À quarante années de distance, elles déclinent les mêmes thèmes chers à l'artiste, des montagnes, de l'eau et des forêts.

Le vitrail du chœur avait ensuite été réalisé en 1984 : grand vitrail doré sur le thème de l'offrande eucharistique.

Les deux verrières du transept posées à l'automne 2005 inauguraient la dernière tranche (l'une sur le thème de la neige, l'autre sur le thème de la dentelle).

C'est grâce à la générosité de la famille de Grunne que les cinq premiers vitraux ont été réalisés. Les quatre dernières verrières le sont grâce à la Ville de Retournac (et au dynamisme de Bruno Ythier, conservateur du musée des Manufactures de Dentelles) en partenariat avec le Conseil Général de Haute-Loire et la Fondation Gaz de France.

La pose a eu lieu en juin 2006  avec une belle  inauguration  le 24 juin, en la fête de saint Jean.
Le numéro de sept. 2006 de la Revue de la Céramique et du Verre comporte un dossier  complet sur les derniers vitraux de Retournac,  autour d'un entretien réalisé au mois de juin sur place par Ariane Grenon.

JUIN 2006 : POSE et INAUGURATION À RETOURNAC
DOSSIER DANS REVUE CÉRAMIQUE ET VERRE - Numéro de septembre 2006
Les  vitraux du bas-côté nord de l'église de Retournac ont été posés en juin 2006 : dernière tranche, quarante ans après la réalisation des vitraux du bas-côté sud en 1966 !

Une belle cérémonie a marqué cet évènement : Monseigneur Brincard, évêque du Puy, a benis l'ensemble des vitraux et la municipalité, autour d'un vin d'honneur, a offert à Henri Guérin et Anne de Grunne, la médaille de citoyen d'honneur de la Ville de Retournac.

Une des verrières est présentée actuellement au Centre International du Vitrail de Chartres depuis mars 2006 dans le cadre de l'exposition rétrospective consacrée à l'artiste. Elle trouvera bientôt sa place dans l'édifice.

Lors de la pose, Ariane Grenon est venue faire un interview et un dossier de 6 pages est consacré à cette réalisation dans le dernier numéro de la revue Céramique et Verre (sept-oct.2006).

HISTORIQUE :
La reprise de la réalisation des vitraux de l'église de Retournac a été amorcée en 2003 : l’idée de confier à l’artiste deux nouveaux vitraux pour l’église de Retournac (les verrières hautes de la croisée du transept) sur le thème des dentelières, a été évoquée à la suite de la conférence sur l’artiste par Sophie Guérin Gasc et Anne de Grunne invitées, dans le cadre des Journées du Patrimoine 2003, par Bruno Ythier, conservateur du nouveau musée des Manufactures de Dentelle de Retournac.

L’église romane Saint-Jean Baptiste possède déjà quatre vitraux de l’artiste (trois de 1966 dans la nef sud et un de 1984 dans le chœur) offerts par les mêmes mécènes qui ont aujourd’hui renouvelé leur appui en collaboration avec la municipalité pour permettre à l’artiste de compléter son travail dans ce beau monument.

Le dossier administratif et artistique soumis en novembre 2004 a reçu l’accord favorable  de Stefan Manciulescu, architecte en chef des Monuments Historiques, qui a suggéré aux élus de compléter cette nouvelle tranche par les réalisations des trois fenêtres du bas-côtés nord de la nef. Ainsi, l’été 2005, la ville de Retournac a décidé de confier à l'artiste les trois derniers vitraux de l'église, ceux du bas-côté Nord, aidée par le mécénat de la Fondation Gaz de France et une subvention du Conseil Régional. Les deux verrières du transept sur le thème de la neige et de la dentelle, installées à Retournac à la Toussaint 2005, ont été présentées à Toulouse, au Capitole, lors de l’exposition hommage de la ville pour les cinquante ans d’atelier de l’artiste.


Avril 2006 : EGLISE NOTRE-DAME-DE-LA-PAIX À SAINT-PRIEST (Rhône)
Ensemble des verrières

Avril 2006 : Suite  et fin de la pose des vitraux de la nef (murs latéraux) et ceux des extrémités de la façade.

Reste à réaliser pour l'automne 2006 la grande verrière de la façade composée sur le thème de Notre-Dame-de-la-paix, vocable de l'église.

Réalisation commencée en 2005 pour une église des années 60 dont les ouvertures pour des raisons d'économie n'avaient pas été pourvues de vitraux à l'époque : dans la nef, neuf verrières, compositions abstraites inspirées du thème du Magnificat, prennent place dans les longues et étroites ouvertures trapézoïdales latérales (6m de haut.), alternant rythmes montants et descendants.

Avril 2005 : HUISSEAU-SUR-COSSON (Loir et Cher) , église Saint-Étienne et Saint-My
ENSEMBLE DE NEUF VERRIÈRES, fin de la réalisation.
- Aux environs de Chambord -

L’ensemble de vitraux de cette belle église gothique vient d’être terminé : Sept des neuf verrières dont les thèmes ont été choisis pour évoquer les Sacrements, ont été réalisées dans un style figuratif symbolique pour répondre à la demande de l’équipe paroissiale réunie autour de l’abbé Mauclair.



Après trois premières verrières posées en octobre 2004, trois en janvier 2005,suite à la restauration des remplages de pierre,
deux nouvelles ont été installées en mars et la dernière, celle de la tribune au mois d’avril.


2004 : NAMIBIE - Vitraux pour les Clarisses de Windhoek
Dernière tranche : verrière du Cantique des Créatures
Détail du panneau des Fleurs Namibie - Windhoek
Monastère des "Poor Clares"

Grande verrière, réalisée depuis l’automne 2003,
inspirée du "Cantique des Créatures" de Saint François d’Assise .
21 m2 en 33 panneaux

En mars 2004, avant leur départ pour la Namibie, les panneaux de cette verrière ont été présentés dans l’atelier de Plaisance-du-Touch lors de journées "Portes Ouvertes".

Cette deuxième tranche fait suite à la réalisation d’une verrière de 4m2 composée sur le thème du Saint-Esprit.